Le poorwashing de Viva for Life

image_pdfimage_print

L’opération caritative Viva for Life destinée à récolter des fonds pour lutter contre la pauvreté infantile est de retour comme chaque année. Le constat est là, la pauvreté ne fait qu’augmenter pour les enfants comme pour leurs parents. Et l’augmentation du prix des aliments, de l’essence et de l’énergie aggravent encore la situation.

Il est clair que les associations ont de plus en plus besoin d’argent, tant l’Etat se désintéresse du sort des classes populaires, quand il ne plonge pas directement les familles dans la pauvreté, en les jetant hors du chômage, en leur retirant allocations et pensions de survie ou en leur refusant un titre de séjour. 

Mais cette année comme les années précédentes, il ne faudra pas compter sur la RTBF pour analyser les causes de la pauvreté et dénoncer la classe capitaliste et sa rapacité. Au contraire, comme chaque année, les entreprises comme Belfius après avoir mis les familles sur la paille viendront en grande pompe distribuer un « petit chèque » bien ridicule en regard de l’argent qu’ils nous extorquent. C’est quand qu’on leur fait ravaler leur cynisme ?