Les parasites à l’œuvre

image_pdfimage_print

3400 milliards de dollars, c’est le montant consacré par les entreprises à se racheter les unes les autres en 2015. Ce qui fait monter le prix des actions car les actionnaires anticipent sur les restructurations qui suivront ces rachats.

Dans cette économie en crise, les milliards servent à licencier plutôt qu’à embaucher !