Test à l’échelle 1:1

Download PDF

En 2013, des grandes firmes d‘automobile ont commandé une étude qui testait les effets des émissions des moteurs diesels sur des singes en leur faisant respirer des gaz toxiques. Une autre étude, moins violente celle-là, était menée avec des êtres humains.

Les constructeurs de l‘automobile qui se soucient des effets de leurs moteurs sur la santé ? On peut en douter. Il s‘agissait plutôt d‘avoir des arguments de vente se voulant « scientifiques » pour pouvoir continuer à vendre des voitures dont les effets nocifs sont connus depuis longtemps.

C‘est un scandale. Et il continue. Quotidiennement, des centaines de millions d‘êtres humains sont soumis à des émissions dont les effets sur la santé sont consciemment minimisés. Car la crainte des actionnaires des secteurs de l‘automobile et du pétrole de voir leurs profits diminuer, prime sur les craintes pour la santé publique.