Grèves en Guadeloupe et Martinique

image_pdfimage_print

Dans ces deux ex-colonies françaises, devenues territoire d’outremer, mobilisation et grèves se généralisent depuis une semaine.

Partie de la contestation de l’obligation vaccinale accompagnée du licenciement du personnel médical non vacciné, le mouvement remet en cause l’ensemble des conditions de vie imposées par l’État français.

Empoisonnement de toute la population avec le chlordécone, insecticide utilisé dans la culture de la banane, alors qu’interdit depuis longtemps aux USA et en France qui favorise le développement de cancers.

Pénuries d’eau potable depuis des dizaines d’années par manque d’entretien du réseau : 60 % de l’eau est perdue dans des fuites !

Chômage largement supérieur et salaires largement inférieurs à la moyenne française, alors que les prix sont plus élevés et augmentent fortement.

Enrichissement éhonté des békés, ces quelques familles descendant d’esclavagistes…

La bourgeoise sème la misère, elle récolte la colère !