Jeunesse en péril

image_pdfimage_print

De plus en plus de jeunes se retrouvent à la rue. Rien qu’à Bruxelles on est passé de 612 mineurs en 2018 à 933 en 2019 qui logent dans des centres d’hébergement ou des squats. Et ces chiffres sont en dessous de la réalité.

La misère en hausse et la fermeture des écoles ont aggravé la situation de jeunes qui se retrouvent livrés à eux-mêmes, coupés même de l’accès aux services sociaux. 

Une société incapable de donner un avenir à sa jeunesse n’a pas d’avenir !