Vaccins : pas de confiance, ni aux gouvernements ni à Big Pharma

image_pdfimage_print

Le gouvernement américain vient de se dire favorable à la levée des brevets sur les vaccins pour accélérer leur production. Est-ce une parole en l’air comme lorsque Macron avait parlé de faire des brevets un bien public, il y a un an ? Il est pourtant évident que tant que des milliards d’humains ne seront pas vaccinés, le virus continuera de proliférer en mutant.

Quels que soient les médicaments qu’ils produisent, les laboratoires pharmaceutiques amassent des milliards en s’appuyant sur des décennies de recherche publique. Même sans les brevets sur les vaccins, ils continueraient à toucher des fonds publics et à contrôler leur production en fonction de leurs profits.

Pour sortir rapidement de la pandémie, il faut exproprier les trusts pharmaceutiques.