La lutte des classes n’est pas que virtuelle

image_pdfimage_print

En France, les salariés en télétravail d’IBM se sont mis en télégrève vendredi 16 avril à l’appel de la CGT et ont réussi à envahir une réunion en visioconférence du CSE. Ils dénoncent la suppression de 1 200 postes et le transfert de 1 400 autres vers une nouvelle société.

Les salariés ont organisé des assemblées générales virtuelles et vérifié qu’une intrusion collective virtuelle du CSE était réalisable. Même séparés par le télétravail et isolés chez eux, la force des télétravailleurs reste l’organisation collective !