Une société pourrie jusqu’à la moelle

image_pdfimage_print

Gouvernement, responsables de la police, ils étaient tous très fiers d’avoir enfin pu mettre la main sur Salah Abdeslam, le terroriste survivant des attentats du 13 novembre, et certains de ses acolytes.

Mais voir ces petites crapules derrière les barreaux n’empêchera pas d’autres attentats de se produire. Les groupes terroristes trouveront d’autres candidats au suicide, tant que le capitalisme organisera le terrorisme d’État en grand contre les peuples en Irak, Lybie, Syrie, Palestine… et ne permettra pas à tous et chacun de vivre dignement, même dans les pays riches.

C’est pourquoi on ne peut combattre le terrorisme sans combattre le système capitaliste !