Les patrons contre les travailleurs

image_pdfimage_print

Le patronat, par la voix de l’Union des Classes Moyennes (UCM), a pourtant rejeté la proposition de Georges-Louis Bouchez. Craignant le manque de motivation des travailleurs forcés, ils préféreraient le paiement d’une prime… par l’Etat, c’est-à-dire par les impôts, finalement par les travailleurs eux-mêmes.

Dans un cas comme dans l’autre, les patrons ne veulent pas augmenter les salaires, et quand ils le peuvent, cherchent même à ne pas en payer du tout !