Fedex : le licenciement en prime !

image_pdfimage_print

Les travailleurs de FedEx ont été nombreux à participer
aux piquets de grève devant l’aéroport de
Liège, pour protester contre l’annonce de 671 licenciements.
Les 861 autres membres du personnel se
voient laisser le choix entre “accepter” un nouveau
contrat de travail avec encore plus de flexibilité au
niveau des horaires et du nombre d’heures de travail,
ou quitter l’entreprise !
La hausse de la demande de services logistiques
due à la pandémie, s’est transformée en charge de
travail accrue pour les travailleurs. Les containers de
masques, vaccins, gants, seringues… des hôpitaux
sont souvent passés par leurs mains.
Les actionnaires de FedEx qui, grâce à ce travail,
ont vu leurs bénéfices augmenter de 50 % pour atteindre
1,05 milliards d’euros, les remercient avec un
C4 !
Voilà “l’après-Corona” que nous préparent les patrons
! Alors, ce premier piquet de 48 heures ne doit
être que le début d’une lutte qui s’élargit à tous les
travailleurs de tous les secteurs !