Leur parité

image_pdfimage_print

Alexander De Croo et Paul Magnette étaient fiers d’annoncer que pour la première fois dans l’histoire du pays, la parité hommes/femmes est réalisée dans un gouvernement.
Oui, des femmes pourront aussi décider quelles entreprises privatiser, combien de bombes larguer au Moyen-Orient, contre qui envoyer la police…
Par contre, la coalition gouvernementale s’est faite au détriment du droit des femmes, en étant conditionnée par le renoncement à dépénaliser complètement l’avortement. Et la majorité des femmes continueront à toucher 882 euros de pension en moyenne car plus de 90% d’entre elles n’atteignent jamais 45 ans de carrière, ayant dû l’interrompre pour s’occuper des enfants.
Dans la bouche des politiciens bourgeois, la parité n’est que de la poudre aux yeux. Les femmes, comme tous les travailleurs, devront compter sur leurs mobilisations pour garantir leurs droits.