Douze fois plus que prévu !

image_pdfimage_print

En 2012, les intérêts notionnels ont permis aux grandes entreprises de faire une économie d’impôt de 6,16 milliards d’euros, et un manque à gagner d’autant pour l’Etat… Quand la loi a été votée en 2005 (aussi par les députés PS et SP.a), son coût avait été estimé à 500 millions. Depuis lors, l’erreur de calcul est dénoncée chaque année, pour prendre des proportions encore plus importantes l’année suivante.

Mais il y en a des erreurs de calcul qui sont bien calculées…. Et toujours en faveur des plus riches.