SNCB : des conducteurs disent non au patron

Download PDF

Vendredi, 8 juin, des conducteurs de train du dépôt de Welkenraedt, dans la région de Liège, ont arrêté le travail pour protester contre la volonté de la direction de conditionner une augmentation salariale par une nouvelle hausse de la productivité.

Les grévistes sont exaspérés car la CSC et le SLFP ont déjà signé un accord avec la direction, tandis que la CGSP consulte ses militants. La direction de la SNCB déclare cette grève « illégale » mais elle a refusé de prendre en compte le dépôt d’un préavis de grève par le seul syndicat qui soutient les grévistes en l’estimant « non représentatif ».

Le respect des usagers n’est qu’un prétexte pour la direction qui, avec l’aide du gouvernement Michel et la passivité des grandes organisations syndicales, veut empêcher les cheminots de décider eux-mêmes de leurs actions.