Paradis fiscal dans le brouillard

Download PDF

La Banque Nationale de Belgique estime la rentrée fiscale par la taxe Caïman à 40 millions d’euros pour 2016. Ce n’est même pas un dixième des 450 millions d’euros annoncés par le gouvernement. Et même ces 450 millions d’euros n’auraient représenté qu’une fraction des 20 à 30 milliards d’euros qui s’évadent chaque année.

Et pour bien cacher cette misère de taxe, les tableaux budgétaires ne prévoient aucune ligne distincte pour renseigner les rentrées de la taxe Caïman et où on pourrait vérifier la véracité des annonces gouvernementales.

Entre les effets d’annonce et la réalité, il y a un gouffre… dans lequel disparaissent nos pensions, nos soins de santé, nos transports publics, etc. Pour mettre de l’ordre, les travailleurs doivent y mettre leur nez !