Une rémunération correcte…

Download PDF

Jean-Claude Daoust, ex-président de la FEB et président du conseil d’administration de la société Daoust Interim, a déclaré dans la presse qu’une rémunération correcte était de 5 000 euros par mois.

5 000 € mensuels pour les intérimaires de sa société, disponibles à toute heure sur les chantiers, dans les hôpitaux, les usines et les bureaux ? Non,il propose 5 000 € pour les politiciens en cas de mandat unique.

Un pourboire assez correct pour aider les patrons et actionnaires à empocher 50 000 €, 500 000 €, voire 5 millions d’euros par mois !