La saison des tiques… capitalistes

Download PDF

Les familles de Mevius et de Spoelberch, gros actionnaires du groupe ABInbev, sont les plus grandes fortunes de Belgique… et aussi celles qui profitent le plus des cadeaux fiscaux réservés aux 50 grandes entreprises qui payent moins de 3% d’impôts sur leurs bénéfices.

Pourtant, ces familles se préoccupent beaucoup de l’avenir de l’éducation et des maisons de repos. Au point d’y consacrer un fond d’investissement spécial : Verlinvest.

Chaque année, des millions d’étudiants indiens sortent des études secondaires, mais il manque d’universités en Inde ? Verlinvest, par ses investissements, veut leur vendre des cours privés via des smartphones.

Chaque année, en Chine, des dizaines de millions de personnes âgées doivent être prise en charge ? Verlinvest rachète des maisons de repos dans ce pays et en fait construire en misant « sur un beau potentiel de croissance ».

Les capitalistes rentiers ne veulent pas payer d’impôts, mais à l’inverse, ils veulent que les populations les payent pour avoir la possibilité d’étudier ou de prendre soins des vieux.