Grève à Brussels Airlines

image_pdfimage_print

Après trois jours de grève durant laquelle les travailleurs avaient distribué des tracts aux passagers, la direction de Brussels Airlines a fini par céder sur un point : elle supprimera 6% des vols prévus cet été pour pallier la surcharge de travail dénoncée par les travailleurs. Elle prétend ne pas pouvoir faire plus. Mais en refusant d’embaucher plus de personnel, et en prétendant qu’elle est en grande difficulté, la direction essaie surtout de faire oublier qu’elle a recommencé depuis fin 2021 à compter les bénéfices par millions, alors que l’État lui a versé 290 millions de soutien pendant la crise.

Mais les négociations ne s’arrêtent pas et les travailleurs espèrent bien obtenir une amélioration plus tangible de leurs conditions de travail, quitte à recommencer la grève !