Energie : le pneu crevé des CPAS

image_pdfimage_print

Ouvriers, aide-ménagères, employés de l’administration, petits indépendants, isolés ou familles monoparentales : voilà des catégories de ménages qui se tournent de plus en plus vers les CPAS pour payer leurs factures d’énergie.

Les CPAS sont débordés. Des aides ont été octroyées par le fonds fédéral énergie et les gouvernements régionaux, mais c’est insuffisant. « Les pouvoirs publics ne mesurent pas toute l’ampleur de la catastrophe en cours » constate une responsable de la Fédération des CPAS wallons.

Surtout, les dirigeants politiques n’ont rien d’autre à proposer à la population que se serrer la ceinture pour réduire leur consommation. Catherine Moureaux, bourgmestre PS de Molenbeek, veut « inviter les bénéficiaires du CPAS à des ateliers pour avoir des démarches de prévention à la consommation d’énergie ». 

Mais face à la facture de régularisation qui va arriver dans quelques mois, la meilleure « prévention » consiste à agir contre les spéculateurs et les capitalistes responsables de cette explosion des prix.