Record de dividendes battu

image_pdfimage_print

Les plus grandes entreprises mondiales devraient verser, pour l’année 2021, 1 460 milliards de dollars de dividendes à leurs actionnaires, un record. C’est plus de trois fois le PIB belge.

Dans tous les secteurs de l’économie (luxe, pétrole, laboratoires pharmaceutiques, automobile, transport maritime…) les multinationales ont fait des profits considérables. Grâce à l’explosion des prix des matières premières, plus de 54 milliards de dollars de dividendes ont été distribués aux actionnaires des groupes miniers sur le seul troisième trimestre, plus que le montant versé pour toute l’année 2019.

Toutes les grandes multinationales, quel que soit leur secteur d’activité, ont des positions de quasi-monopole qui leur permettent d’imposer des prix très élevés. Ainsi, elles contraignent les entreprises moins puissantes avec qui elles traitent à rogner sur leurs marges. Les travailleurs en subissent les conséquences directes car dans chaque entreprise le patron leur mène la guerre pour accroître l’exploitation et maintenir ainsi ses bénéfices. Et en bout de course, les travailleurs paient encore car les hausses des prix finissent par se répercuter sur les produits de consommation.