Travail des enfants : de mal en pis

image_pdfimage_print

Selon l’Unicef et l’Organisation internationale du Travail (OIT), depuis le début de la pandémie, le travail des enfants est reparti à la hausse dans le monde, et pas seulement dans les pays les plus pauvres.

En 2020, d’après des statistiques sûrement très en dessous de la réalité, le nombre d’enfants travailleurs s’élevait à 160 millions, et les enquêteurs s’attendent à une hausse de 10 millions dans les mois à venir.

Le rapport souligne qu’un grand nombre de ces enfants sont exploités par des multinationales de la mine et de l’agro-alimentaire qui profitent de ce travail en fermant les yeux sur les pratiques des sous-traitants.

Pour abolir le travail des enfants, il faudra exproprier tous ces suceurs de sang.

LO France