1

Budget wallon, une austérité qui ne dit pas son nom

Le gouvernement wallon a annoncé qu’il poursuivait sa politique de diminution des dépenses publiques afin d’avoir un budget à l’équilibre en 2024. Cela se traduit par des économies supplémentaires dans les dépenses publiques de 150 millions dès 2022 puis de 300 millions en 2023 et 450 millions en 2024. 

Jean-Luc Crucke, ministre du budget, ne faisait déjà pas mystère de sa politique fin 2019 lorsqu’il disait « nous sommes généreux en investissements mais nous serons rigoureux dans les dépenses », ce qu’il faut traduire par : nous continuerons à faire un maximum de cadeaux aux entreprises et pour cela nous continuerons à rogner sur les services publics et toutes les dépenses utiles à la population.