Sinistre rentrée

image_pdfimage_print

Les écoles sinistrées par les inondations de l’été ont pu compter sur l’aide et la solidarité de nombreux professeurs ou voisins venus aider à nettoyer et réparer les dégâts.

Le ministre des bâtiments scolaires s’est contenté d’une avance de trésorerie de 5 millions d’euros, sous forme de prêt à 0% aux écoles en attendant l’indemnité des assurances.

Une dizaine d’écoles seraient encore dans l’incapacité de rouvrir, mais dans quelles conditions les autres vont-elles assurer la rentrée ?

Le syndicat CGSP Enseignement a fait un appel aux dons en argent ou en matériel à ses affiliés. Alors oui, la solidarité est juste et nécessaire, mais appeler aux dons alors que l’Etat dilapide l’argent public en achat de matériel de guerre et en subventions aux plus riches, c’est choquant !

Le plus urgent et nécessaire c’est d’organiser les luttes pour aller prendre l’argent là où il est !