Chocolat très amer

image_pdfimage_print

Depuis le printemps, le prix du cacao payé aux paysans a chuté de 25 % au Ghana et en Côte-d’Ivoire, pays qui assurent la majeure partie de la production mondiale. Des paysans meurent car ils ne peuvent plus payer les soins et les biens de première nécessité.
Les grands groupes qui dominent l’industrie de la confiserie, le suisse Nestlé, les américains Mars et Hershey, l’italien Ferrero, provoquent cette chute des prix en constituant des stocks.
Le secteur chocolatier belge avait déclaré vouloir garantir au moins un revenu de subsistance aux producteurs de cacao, d’ici 2030. Promesse vite oubliée, car il n’est pas question de passer à côté d’une marge plus grasse que la pâte de cacao.