Afghanistan : l’armée américaine s’en ira, le chaos restera

image_pdfimage_print

Biden prévoit le retrait presque complet des derniers soldats américains d’Afghanistan. Dans leur sillage, ce sont près de 10 000 soldats de 36 pays dont la Belgique qui quitteront l’Afghanistan.

Cette annonce a été l’occasion pour la ministre belge de la défense, Ludivine Dedonder de rappeler que la Belgique est  » un partenaire fiable de l’OTAN  » et que depuis 2003, « Tout au long de l’intervention de la coalition en Afghanistan, la Défense belge aura assumé sa part de responsabilités« .

En vingt ans d’occupation des villes et de raids dans les campagnes, l’impérialisme américain et ses alliés, dont la Belgique, ont détruit toute une partie du pays en prétendant lutter contre l’obscurantisme et le terrorisme dans ce pays soumis au pouvoir des talibans.

En fait rien n’a changé dans ce pays, si ce n’est en pire. Les bandes armées se sont multipliées, liées à l’impérialisme, aux talibans, aux seigneurs de guerre et trafiquants d’opium. Et toute la population, les femmes et les plus pauvres en premier lieu, en subissent le poids. Voilà le chaos qui résulte de vingt ans d’intervention des démocraties impérialistes.