Le patronatvirus a encore frappé

image_pdfimage_print

Le gouvernement a pris des mesures pour faciliter la procédure de mise au chômage temporaire créant un vide juridique que les patrons exploitent sans vergogne.

Les syndicats dénoncent la multiplication des cas de travailleurs de la distribution ou même des hôpitaux qui sont mis au chômage temporaire quand ils tombent malades. Cela permet aux patrons d’économiser sur le salaire garanti. Mais cela fait une baisse de revenu de 30 à 50 % pour le malade.

Alors que les infirmières et les caissières se crèvent littéralement au boulot voilà les encouragements qu’elles reçoivent !

On n’a pas vu et on ne verra pas de membres du gouvernement les dénoncer à la tv, ni de policier débarquer pour sanctionner ces agissements irresponsables. Face au patronavirus les travailleurs ne pourront compter que sur eux-mêmes.