WWF ne défend pas les êtres humains !

image_pdfimage_print

L’organisation de défense des animaux est accusée par un média américain de financer des unités de lutte contre le braconnage, ce qui pourrait se justifier si elles s’attaquaient aux riches qui commandent ou profitent du braconnage. Mais ces milices sont responsables de violentes exactions contre les populations locales, la plupart du temps si pauvres que c’est leur seul moyen de subsistance.

Ces milices auraient commis des meurtres, des tortures, des viols dans au moins 6 pays d’Asie et d’Afrique, dont l’Inde, le Népal, le Cameroun ou la République centrafricaine. Les enquêtes internes de l’ONG dénonçant ces faits ont été étouffées.

Mais, au-delà de WWF, le projet de ce type d’ONG est de protéger les animaux et la nature, pas les humains ! Ces ONG exercent dans des pays où ce seraient pourtant les humains qu’il faudrait d’abord protéger ! Protéger des dictatures brutales, armées par nos gouvernements. Protéger les populations du pillage des ressources organisé par les entreprises occidentales. Délivrées de la pauvreté, ces populations n’auraient plus besoin de braconner les animaux et pourraient même participer à leur protection.