Ceux qui souffrent du froid… et ceux qui en profitent

image_pdfimage_print

Les révélations autour de Publifin et d’Ores sont intervenues alors qu’une vague de froid faisait grelotter de nombreuses familles populaires, incapables de se chauffer correctement en raison du prix de l’énergie. En France, les estimations évaluent à 12 millions le nombre de personnes en précarité énergétique (20% de la population), et la proportion en Belgique est probablement identique. Une majorité de pensionnés, pré-pensionnés, chômeurs, travailleurs précaires et leurs familles sont démunis face au froid.

Les premiers responsables, et premiers profiteurs de cette situation, sont bien sur les capitalistes actionnaires des grands groupes d’énergie, comme Engie ou EDF. Mais, à ces profits, s’ajoutent les prélèvements des réseaux de distribution (GRD), dont les administrateurs, désignés par les grands partis, et qui ont tellement le nez dans la mangeoire qu’ils ne sont pas près de prendre la défense des pauvres et des travailleurs.