10% pour commencer…

image_pdfimage_print

« La reprise est là et nos banques sont solides » assurent les ministres… mais on entend de plus en plus souvent parler de la solution préconisée par le FMI et l’OCDE d’une taxe de 10% sur l’épargne pour « consolider les banques européennes » et « rembourser la dette ». Tout le monde payerait, sauf les riches bien sur, dont l’argent est à l’abri dans les paradis fiscaux. Et les banquiers, le coeur rassuré et la conscience tranquille, pourraient inventer de nouveaux fantastiques instruments de crédits pour préparer la prochaine catastrophe.