Inde : ce n’est pas la canicule qui tue, c’est la misère et l’exploitation

image_pdfimage_print

La population de l’Inde subit actuellement une importante vague de chaleur. Déjà 1700 personnes sont mortes en un peu plus d’une semaine, le bilan le plus lourd depuis vingt ans. Dans ce pays où des centaines de millions de personnes vivent dans des conditions d’une effroyable misère, sans accès à l’eau ou aux services de santé, ce sont une nouvelle fois les plus pauvres qui meurent. La majorité des victimes sont d’ailleurs des travailleurs obligés de continuer à travailler sur les chantiers et dans les rues.

Quant au gouvernement indien, il est plus prompt à commander des Rafale achetés récemment à la France, qu’à agir face aux effets de la canicule.