Une seule solution, la levée du secret bancaire:

image_pdfimage_print

A la demande du Luxembourg, la justice française vient d’arrêter l’employé qui serait à l’origine de la révélation sur les accords fiscaux entre le Luxembourg et des centaines de multinationales. Ces accords leur permettent de contourner l’impôt, légalement. En Belgique par exemple, Colruyt aurait fait transiter 730 millions non taxés par sa filiale luxembourgeoise. Et il y en a bien d’autres…

Faire connaître ces arrangements, pour la soi-disant Justice, c’est du « vol, violation du secret professionnel et violation du secret des affaires ».

Il faut mettre fin à ces lois qui protègent les plus gros magouilleurs!