De Lijn : crash préprogrammé

image_pdfimage_print

A partir de 2023, De Lijn pourra déterminer elle-même les prix qu’elle imposera aux usagers et « un plus grand rôle sera accordé aux partenaires privés ». Or, pour ces derniers, le transport de travailleurs devant se rendre au travail et d’étudiants devant se rendre aux cours n’est qu’un moyen de faire des profits.

Cela n’améliorera en rien le service, malmené par une baisse de 20% des moyens publics consacrés à De Lijn. Par contre, les usagers qui ont financé les transports par leurs impôts, paieront en plus les profits des « partenaires » privés !