Service public à la dérive

image_pdfimage_print

Avec les journées chaudes arrive la saison des déclarations fiscales. Beaucoup de travailleurs ont de mauvaises surprises, et notamment ceux qui ont connu du chômage temporaire dans l’année.

Or, le Service fédéral des Finances prévoit la fermeture de nombreux services d’impôt locaux. Pour contester un redressement fiscal ou pour demander l’échelonnement du paiement, il n’y a plus personne avec qui s’expliquer.

Les services spéciaux destinés aux riches et aux entreprises, qui les conseillent gratuitement comment « optimiser » leurs impôts, eux, ne sont pas concernés par la mesure. 

Pour l’Etat, il y a ceux qu’il sert, et ceux qu’il fait payer.