1

Manifestation du secteur de la santé : refus total des licenciements !

Le 7 décembre dernier, 4 000 personnes du secteur de la santé ont manifesté à Bruxelles, à l’appel des syndicats contre l’obligation vaccinale et les sanctions liées. C’était un cortège coloré, dynamique, avec une multitude de pancartes et de slogans qui regroupait infirmières d’hôpital de différentes spécialisations, infirmières à domicile ou des maisons médicales, aide-soignants et femmes de ménage.

Les collègues vaccinés et non vaccinés avaient souvent fait le déplacement ensemble. Peu de discussions tournaient autour de la question du vaccin lui-même ou de la liberté de choix de chacun. Non vaccinés comme vaccinés se sentaient en fait également attaqués par les sanctions associées à l’obligation vaccinale. Car si les collègues non vaccinés sont poussés dehors, la charge de travail déjà insupportable retombera sur ceux qui restent. Le simple fait que le gouvernement songe en pleine pandémie à des licenciements, quelque soit le prétexte, mettait tout le monde d’accord contre un gouvernement qui « ne nous a jamais écouté ».

Une infirmière non-vaccinée : « cela fait des années que je prends sur ma vie privée pour combler les trous à cause des sous-effectifs, et c’est comme ça que je suis remerciée ?! ». Une autre, vaccinée : « il y a deux ans, on nous applaudissait. Alors je pensais qu’ils avaient enfin compris qu’on ne peut pas continuer comme ça. Mais en fait, non, ils n’ont rien compris. Là, c’est une véritable insulte qu’on reçoit en prime ! ».

Cela discutait aussi des salaires insuffisants et des factures qui explosent. Si certaines infirmières mettaient en avant leur qualification pas suffisamment reconnue et qui mériterait un meilleur salaire, d’autres émettaient l’idée qu’il faudrait se défendre toutes et tous ensemble. Une infirmière racontait : « mon mari travaille dans la logistique. C’est exactement la même chose chez lui. ».

Plusieurs sont allées manifester aussi dimanche 21 novembre, contre le pass sanitaire. C’étaient parfois elles qui avaient entraîné leurs collègues à cette manifestation-ci.

Pour convaincre de se faire vacciner, l’obligation vaccinale et les sanctions annoncées par le gouvernement sont contre-productives. Mais il y a de moins en moins de monde dans les hôpitaux qui attendrait autre chose que de l’incompétence et du mépris de la part du gouvernement. Chaque Codeco et chaque annonce de Vandenbroucke sont une goutte de plus qui vient remplir le vase du mécontentement.