Déclaration de guerre

image_pdfimage_print

Face à la dette de la FWB, le ministre président Jeholet déclare qu’il faut « oser » discuter des normes d’encadrement dans les écoles, « voyons si on est prêt à travailler une heure de plus par semaine » dit-il. En clair, pour faire des économies budgétaires, Jeholet voudrait augmenter la charge horaire des enseignants et du coup licencier ceux qui seraient ainsi devenus surnuméraires. Il veut aussi empêcher les enseignants de partir en retraite de manière anticipée, comme si on pouvait enseigner jusqu’à 67 ans !

Et de conclure, « Oui ils vont hurler, oui le métier est dur, oui il y a déjà des pénuries. Mais tout le monde a du mal, il y a des indépendants qui crèvent avec la crise, il y a des salariés qui n’ont plus que 65% de leur salaire. Alors je suis désolé, si on n’accepte pas cela, il ne faudra pas pleurer toutes les larmes de son corps en disant que la situation de la FWB est intenable… ».

Non, ce n’est pas vrai que “tout le monde a du mal” les riches deviennent encore plus riches et le nombre de milliardaires augmente !

Alors le ministre espère faire passer son attaque en présentant les enseignants comme des privilégiés. A l’heure où les enfants et les adolescents ont du mal à se raccrocher au rythme scolaire suite aux fermetures des écoles et à l’école à distance, alors qu’il faudrait d’autant plus de personnel pour les aider à rattraper leur retard, Jeholet n’a rien d’autre à proposer que de s’attaquer encore aux écoles, au détriment du personnel et de tous les enfants !