Pénurie de main-d’œuvre ?

image_pdfimage_print

En ce moment, le patronat déclare 172 437 emplois vacants… pour 561 649 demandeurs d’emplois (sans compter ceux qui ne sont plus considérés comme tel, mais qui n’ont quand même pas de travail).

En Wallonie, pour un poste vacant (dont personne n’indique s’il s’agit d’un contrat intérim ou CDI et pour quel salaire), il y a 6,6 demandeurs d’emploi et plus de 5 à Bruxelles. Et même en Flandre, il y a presque 2 fois plus de demandeurs d’emploi que de postes vacants.

Alors tout leur baratin sur les métiers en pénurie, c’est le monde à l’envers. La réalité, c’est un chômage qui reste catastrophique !