Un an après, le virus du profit sévit toujours

image_pdfimage_print

Depuis les premières mesures de confinement, un an entier s’est écoulé. Et nous voilà face à une probable troisième vague. Or, les hôpitaux saturent toujours au même nombre de malades en soins intensifs.

Les gouvernements ont eu un an pour embaucher massivement dans les hôpitaux et augmenter fortement le nombre de lits. Ils ont eu un an aussi pour réquisitionner des locaux, investir et embaucher massivement dans les écoles afin d’y limiter les contagions, tout en garantissant un enseignement dans de bonnes conditions pour les élèves et les enseignants. 

Ils n’ont rien fait de tout cela ! Au lieu de ça, ils ont distribué des marchés et des milliards aux entreprises et aux banques pour avoir des masques toxiques, des vaccins non livrés. 

Il est vraiment temps que les travailleurs prennent les choses en main pour se défendre contre le virus du profit capitaliste qui menace toute l’humanité !