Pfizer : le monde à l’envers

image_pdfimage_print

Pfizer annonce 40 suppressions d’emplois à son implantation de Zaventem, un salarié sur six. Il s’agit  du service « planning externe » et la direction prévoit de le délocaliser vers la Roumanie pour « mieux centraliser et améliorer son efficacité ».

Il s’agit plutôt de profiter de salaires plus bas pour faire encore plus de profits ! Les dividendes versés l’an passé atteignaient 8,4 milliards de dollars. Avec une exploitation « améliorée et plus efficace », sur le dos des travailleurs en Roumanie comme en Belgique, les actionnaires prévoient de s’enrichir encore plus.

Les actionnaires cherchent à diviser les travailleurs. Mais en défendant ensemble leurs salaires et conditions de travail contre la soif de profit des actionnaires, les travailleurs peuvent se renforcer. Il faudra même qu’ils finissent par faire tourner eux-mêmes l’entreprise pour produire des vaccins et des médicaments utiles pour ceux qui en ont besoin ! 

Le monde à l’endroit, quoi.