Aux travailleurs de décider !

image_pdfimage_print

Au matin du 11 mai, jour de la réouverture des magasins, la moitié des lignes de bus de la Stib a été à l’arrêt. En effet, une partie des conducteurs mène une action. Ils estiment que les mesures de sécurité ne sont pas suffisantes et invoquent leur droit de retrait pour cause de danger grave et imminent pour leur personne.

Le mouvement n’est pas soutenu par l’appareil syndical. Un permanent explique à la RTBF : « Nous avons conclu un accord en front commun avec la direction et nous avons fait le maximum en écoutant les conducteurs, en mettant toutes les mesures de distanciation sociale en place et en mettant les désinfectants à leur disposition. »

Bref, ils ont fait le « maximum » de ce que la direction voulait bien accepter.

Mais ce sont les conducteurs sur le terrain qui savent à quoi ressemblent les bus et trams dans lesquels s’entassent tous les matins les travailleurs sur le chemin du boulot. Et en fin de compte, ce sont les conducteurs sur le terrain qui prennent des risques. C’est à eux de décider de leurs conditions de travail !