Les travailleurs ne sont pas d’accord !

image_pdfimage_print

Chez Agfa-Gevaert les dirigeants syndicaux ont arrêté la grève après 12 jours, alors que 56% des travailleurs n’étaient toujours pas résignés à accepter la nouvelle convention collective au 3ème tour de vote en trois semaines. Mais le mécontentement et la grève gagnent d’autres entreprises, notamment les entreprises chimiques Lanxess à Zwijndrecht, Omnichem à Wetteren et ArcelorMittal à Gand.

Le problème est partout le même : la direction veut imposer des conventions collectives moins favorables que les précédentes pour les travailleurs, notamment en ce qui concerne les départs en prépension et les salaires.

Les travailleurs ont raison de s’opposer à l’offensive du patronat et de refuser de faire des sacrifices pour les profits, malgré les pressions syndicales. C’est tous ensemble que les travailleurs finiront par opposer leurs revendications au patronat !