Les incendiaires

image_pdfimage_print

Dans la nuit du 10 au 11 novembre, un bâtiment destiné à devenir un centre d’accueil pour réfugiés a brûlé à Bilzen, dans le Limburg. Heureusement, le bâtiment était encore inoccupé.

Tous les partis, y compris le Vlaams Belang et la N-VA, ont condamné cet acte. Mais en désignant constamment les migrants comme une menace, en menant des politiques suite auxquelles des dizaines de milliers de personnes meurent en Méditerranée, ils ont pourtant créé le climat qui finit par déclencher de tels actes. Avec leurs collègues des autres grands partis gouvernementaux, ils se partagent le travail : faire payer les pots cassés de la crise du capitalisme à la population, tout en montant les travailleurs les uns contre les autres.

A ces professionnels de la division, il faut opposer le programme révolutionnaire de la classe ouvrière : prolétaires de tous les pays unissons-nous. Car d’ici ou de là-bas, nous avons tous intérêt à en finir avec ce système qui sème les guerres et le chômage !