Gare du Nord: une politique puante!

image_pdfimage_print

Les migrants qui s’abritaient à la gare du Nord dans des conditions inhumaines ont été évacués, c’est-à-dire logés dans des centres pour sans-abris et contraints d’entamer une procédure d’asile qu’ils ont tous les risques de perdre ou de se faire renvoyer dans les pays qu’ils ont fui.

Cette évacuation intervient après que De Lijn et la Stib avaient arrêté de desservir leur arrêt de bus en-dessous de la gare du Nord. A défaut d’installations sanitaires de base, les lieux étaient en effet tout sauf accueillants.

Cela ne devrait poser aucun problème d’héberger ces réfugiés des guerres et de la misère dans des conditions dignes d’un pays riche comme la Belgique. Des bénévoles l’ont encore une fois démontré en nettoyant les lieux et en trouvant des solutions d’hébergement en quelques jours.

Mais le gouvernement a préféré laisser pourrir la situation, dans tous les sens du terme. Francken d’abord, De Block aujourd’hui, veulent faire croire que tout signe d’humanité manifesté vis-à-vis de ces jeunes qui tentent d’atteindre l’Angleterre, entraînerait une « invasion ».

Le problème ce ne sont pas les migrants, mais ce système capitaliste qui génère chômage, misère et guerres aux quatre coins du monde !