Brexit ou non : la facture est pour les travailleurs !

image_pdfimage_print

Finalement, le 29 mars, date prévue pour le Brexit, celui-ci n’a pas eu lieu. Les conséquences pour les travailleurs sont graves néanmoins. Par exemple pour des milliers de travailleurs des usines d’automobile BMW, Vauxhall-PSA et Jaguar-Land-Rover. Ces entreprises avaient prévu des arrêts de production de deux à quatre semaines pour réduire l’impact du Brexit. Finalement les actionnaires ont maintenu la fermeture. Et tant pis pour l’impact sur les travailleurs et leurs familles !

En Angleterre comme ici, Europe ou pas, il faut que les travailleurs s’organisent pour défendre leurs propres intérêts contre leurs exploiteurs capitalistes !