Les marchés votent Di Rupo

image_pdfimage_print

Au grand plaisir de Di Rupo et des partis au gouvernement, l’agence de notation Standard & Poors a remplacé sa « prévision négative » pour la Belgique par une « prévision stable ». La réforme de l’Etat, les mesures « courageuses » contre les chômeurs et les salaires, l’austérité draconienne sur le dos de la population tout cela plait aux marchés derrière lesquels se cachent en fait quelques centaines de grands capitalistes.

Et que ce soient d’autres ou les mêmes qui seront au gouvernement après le 25 mai, les « marchés » seront encore là pour leur attribuer de bonnes ou mauvaises notes et leur dicter leur politique…