Un système au bord de l’explosion

Download PDF

Depuis mars 2015, la Banque Centrale Européenne a consacré 2 550 milliards € à racheter aux banques privées des titres de dettes dont elles voulaient se débarrasser, mais aussi à acheter aux grandes entreprises des obligations sur leurs dettes pour les inciter à investir.

Régulièrement, les dirigeants de la BCE avertissent qu’ils vont mettre fin à ce programme appelé « assouplissement quantitatif ». Et tout aussi régulièrement, ils doivent annoncer qu’en fait… ils vont le continuer. Ainsi, l’argent encaissé par la BCE lorsque les obligations arrivent à échéance est entièrement réinvestit dans un nouveau programme de rachats d’actifs aux entreprises à hauteur de 30 milliards € chaque mois. En réalité, aucun responsable politique n’ose enlever le baxter qui maintient  les financiers sous perfusion… mais saigne les populations!