L’austérité nuit gravement à la santé alimentaire

Download PDF

De 2014 à 2016, les moyens de l’agence pour la sécurité de la chaine alimentaire – Afsca – ont été réduits de 18%. 200 postes d’équivalents temps plein sur 1 323 ont été supprimés. De plus, la sécurité alimentaire a été rayée du plan général de sécurité du gouvernement.

Et maintenant que l’affaire Veviba est devenue une affaire judiciaire, la cour d’Arlon en charge de l’affaire, doit attaquer ce gros dossier avec la moitié de ses effectifs, car seulement 50% des postes sont actuellement pourvus.

Ce n’est pas seulement la viande, c’est tout le fonctionnement de la société qui est avarié sous l’effet du profit capitaliste.