Le risque est nucléaire… et surtout capitaliste.

Download PDF

Le gouvernement fédéral vient de présenter son plan de prévention nucléaire : des pilules d’iode sont disponibles gratuitement dans les pharmacies de l’ensemble du territoire.

Pendant ce temps, sous la pression d’Engie, le gouvernement est en train d’entériner le prolongement de l’exploitation des vielles centrales nucléaires. Car les actionnaires d’Engie veulent en tirer encore des profits. Et surtout ne pas porter les coûts du démantèlement des centrales.

Contre cette logique des capitalistes à irresponsabilité illimitée, aucune pilule ne nous protégera. Pour trouver une solution responsable pour la fin des centrales, il faudra bien les exproprier et faire payer le monde capitaliste qui s’est enrichi grâce à elles!