Mobilisation réussie !

Download PDF

Le 21 janvier, 2 500 personnes se sont rassemblées au parc Maximilien, près de la Gare du Nord à Bruxelles, pour y former une chaîne humaine. Il s’agissait d’empêcher une action policière contre les migrants qui, par tous les temps, sont obligés de camper dans ce parc. Action réussie !

Depuis l’élan de solidarité de 2015 pour aider les réfugiés réduits à camper dans ce parc (pas loin de l’Office des étrangers), un réseau de volontaires s’est formé autour de la « plate-forme citoyenne ». Toutes les nuits, ils hébergent des migrants et leur fournissent de quoi manger et se vêtir.

Car le gouvernement s’en lave les mains. Et pire : il répond par des actions policières contre les migrants, les chasse, les arrête et les expulse.

Cette brutalité d’État contre des personnes qui n’ont rien fait de mal, mais qui fuient la guerre, la faim et les dictatures, choque beaucoup de monde. Même parmi les policiers amenés à faire le sale boulot. Si bien que la plate-forme a été prévenue deux jours à l’avance de l’action policière prévue dans la soirée du 21 janvier.

La mobilisation rapide du réseau a permis de loger plus de 300 migrants l’après-midi même. La police aurait trouvé un parc vide. En moins de 48 heures, 2 500 personnes se sont mobilisées pour former une chaîne humaine autour du parc. La police a préféré se tenir éloignée, même si le ministre de l’intérieur Jan Jambon prétend que les arrestations de personnes qu’il qualifie d’« illégales » ont bien eu lieu… à la gare du Midi.

Depuis le début, le gouvernement se sert des migrants comme bouc émissaire. Il s’efforce de détourner les inquiétudes et la colère de la population laborieuse contre les plus pauvres. Pourtant, les suppressions d’emplois à Carrefour le prouvent une fois de plus: ceux qui menacent notre existence, nos emplois et nos salaires, ce ne sont pas les migrants, ce sont les capitalistes ! Et ce sont les gouvernements à leur service qui détricotent la sécurité sociale, les pensions, la santé, l’enseignement… pour les enrichir encore plus.

Pour une fois, leurs efforts pour nous diviser se sont heurtés à la solidarité. Et cette petite mobilisation était une belle démonstration qu’en ne se laissant pas diviser, on peut être fort ensemble !