Qui a peur de la grève ?

Download PDF

Le chef de groupe du CDH au Parlement wallon, Dimitri Fourny réclame des sanctions pour les travailleurs des TEC qui débrayeraient sans préavis officiel du syndicat.

Encore un qui veut faire peur aux travailleurs qui oseraient vouloir se défendre. Parce que ces politiciens serviteurs de la bourgeoisie savent que la peur sera dans leur camp quand des travailleurs s‘y mettront vraiment.

Eux aussi ont peur

Chez Infrabel aussi, quatre jours avant la grève du 10 octobre, la direction a rappelé qu‘il y aura des astreintes pour les travailleurs qui occuperaient les voies ou qui auraient recours au « sabotage » !

Mais les vrais saboteurs des chemins de fer ce sont les managers d’Infrabel et de la SNCB, qui diminuent sans cesse les effectifs et les budgets pour la modernisation et l’entretien du matériel et des installations.