Un début

Download PDF

Le 30 août, une partie des 3400 travailleurs de l’usine Autoeuropa, une filiale de Volkswagen au Portugal, a fait grève pendant 24 heures pour protester contre le travail du samedi obligatoire que la direction veut leur imposer.

C’est une première depuis l’ouverture de l’usine en 1995.

La direction laisse sous-entendre que la production d’un nouveau modèle et l’embauche supplémentaire serait menacée. Le gouvernement portugais parle d’un « très mauvais signal » pour l’économie portugaise. Mais jusqu’où les travailleurs peuvent supporter les reculs incessants ? Pour les travailleurs au Portugal, durement touchés par la crise, la coupe commence à être pleine.