Turteltaks 0:1

Download PDF

La « Turteltaks » a reçu un sérieux revers. Cette taxe a été introduite en 2016 en Flandre par la ministre Turtelboom pour faire payer aux ménages les « certificats verts », c’est-à-dire les subventions qu’ont obtenues les exploitants de sources d’énergies renouvelables.

Ainsi, un milliardaire comme Fernand Huts qui a fait construire sur ses terrains d’usine l’équivalent de 160 terrains de foot de panneaux solaires, obtient 13 millions d’euros de subsides par an.

La Cour constitutionnelle, saisie par Test Achats et le PTB, a décidé que la « Turteltaks » était illégale, car les Régions n’ont pas le droit de taxer un produit (l’électricité) qui est déjà taxé au niveau fédéral (et pas trop peu, avec 21% de TVA !).

Mais la Cour n’a pas déclaré illégal le principe de vider les poches de la population pour financer les cadeaux distribués aux riches. Le ministre de l’Energie actuel, Bart Tommelein, réfléchit donc déjà à un autre moyen pour ce faire.

Voilà une première manche de gagnée, mais la lutte ne fait que commencer. Pour la gagner, il faudra l’énergie rouge des luttes collectives.